Faut-il arrêter de donner des noms dramatiques aux vulnérabilités informatiques ?

cyberguerre

Entre des surnoms dramatiques (Heartbleed, Spectre, Meltdown…) et une identification technique (comme CVE-2020-15802) incompréhensible pour le grand public, nommer les vulnérabilités logicielles n’est pas évident. L’Université Carnegie Mellon, référence du domaine, a créé un bot pour couper la poire en deux : le Vulnomyn donne un surnom, aléatoire et inoffensif, à chaque vulnérabilité. [Lire la suite]

Voitures, vélos, scooters… : la mobilité de demain se lit sur Vroom ! https://www.numerama.com/vroom/vroom//

The post Faut-il arrêter de donner des noms dramatiques aux vulnérabilités informatiques ? appeared first on Cyberguerre.

You May Also Like