« DevilsTongue », le spyware de pointe qui exploitait des failles inédites de Windows

cyberguerre

Les chercheurs du Citizen Lab, Microsoft et Google ont mis à jour le logiciel d’espionnage DevilsTongue. Ce « spyware » avancé a servi à espionner plus d’une centaine d’activistes, de personnalités politiques ou encore de journalistes. Ses opérateurs utilisaient des vulnérabilités inconnues de Windows, Google Chrome et Internet Explorer pour le déployer. [Lire la suite]

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube pour ne manquer aucune vidéo !

The post « DevilsTongue », le spyware de pointe qui exploitait des failles inédites de Windows appeared first on Cyberguerre.

You May Also Like