Consentement et données de santé : les génotypes de 10 % des Finlandais stockés dans des biobanques

ZDNet

Si en France, l’hébergement des données de santé pose question, le modèle finlandais est étonnant : le pays stocke les informations médicales de ses citoyens à des fins de recherche depuis 10 ans. Au cœur du dispositif, la confiance entre population et gouvernants.

You May Also Like